Répondre aux comportements perturbateurs et manipulateurs

Dans ce post, nous allons donner quelques indices qui nous permettront de répondre aux comportements manipulateurs qui peuvent nous amener à nous déstabiliser, tout d’abord, nous pouvons trouver la première clé: accepter le principe de la diversité.

2e clé : fonder la relation sur un principe de respect inconditionnel.

3ème clé : le guillemet est dans le mauvais sens.

4ème clé : formuler des demandes réalistes, acceptables et précises.

5e clé : se contrôler pour garder son calme et sa lucidité.

6e clé : identifier et exprimer ce que sont nos intérêts communs.

 

1ère clé : accepter le principe de la diversité

Accepter que l’autre est nécessairement différent de nous nous aide à comprendre les différences, les divergences… qui peuvent apparaître. Nous ne pouvons pas ignorer la diversité, nous devons la comprendre et nous efforcer de l’accepter.

2e clé : fonder la relation sur un principe de respect inconditionnel

Quelles que soient les différences, continuez à respecter l’autre partie. On peut exprimer un désaccord, un refus… sans juger, sans étiqueter, sans dévaloriser, sans insulter… C’est souvent un préalable qui est positif, de demander aux autres, quelque chose comme : « Il est évident que nous ne sommes pas d’accord sur…, mais mettons-nous d’accord pour en discuter et trouver une solution qui nous satisfasse tous les deux », soyons respectueux, laissons-le parler même si nous ne sommes pas d’accord avec ce qu’il dit…

3ème clé : vouloir vraiment éviter ou sortir du conflit

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, beaucoup de gens trouvent plus d’avantages, d' »avantages secondaires », à entrer ou à rester dans le conflit. Il est donc nécessaire d’avoir une réelle volonté d’éviter ou d’abandonner le conflit, afin que chacun y trouve plus d’avantages et de bénéfices que d’entrer ou de rester dans le conflit.

4ème clé : formuler des demandes réalistes, acceptables et précises

Soyez réaliste, ne demandez pas l’impossible, vous ne l’obtiendrez jamais. De plus, nos demandes doivent être précises et claires (demander à quelqu’un de faire un effort sur sa ponctualité ne veut rien dire, lui demander d’arriver au bureau à neuf heures est précis). Un obstacle fréquent est la perception erronée que les autres savent (ou devraient savoir) ce que nous pensons, voulons, aimons, détestons…

5e clé : se contrôler pour rester calme et lucide

Pour nous aider à maîtriser nos émotions, gardons à l’esprit notre objectif de prévention ou de résolution des conflits. Nous devons apprendre à gérer les émotions qui peuvent nous mettre en danger comme la colère, la peur, la haine, etc. et, si nécessaire, à exprimer nos sentiments et à faire part de nos besoins à l’autre partie si ceux-ci ne sont pas satisfaits.

6e clé : Identifier et exprimer ce que sont nos intérêts communs.

Pour prévenir ou résoudre un conflit, nous devons trouver plus d’avantages à l’éviter ou à le résoudre qu’à le maintenir. Il est donc nécessaire de considérer les avantages, les intérêts que nous trouverons tous deux dans la résolution du conflit. De quelle manière la résolution sera-t-elle plus bénéfique pour les parties concernées ? Quels sont les intérêts communs pour prévenir ou résoudre le conflit ?

Pour résumer ce post, on peut dire que pour prévenir et résoudre les conflits, il faut enfin apprendre à parler de ce qui nous met en colère (diviser, s’opposer…) mais sans se mettre en colère. Fondamentalement, nous devons prendre le temps de communiquer tout en étant respectueux de chacun. C’est ce qui nous permet de comprendre les différences, de clarifier les malentendus, d’éviter les frustrations, d’exprimer et de prendre en compte les besoins de chacun.

10 de septembre de 2021
2021 TALENT PREMIUM FRANCE, S.A.S. All rights reserved